panoramica-aerea
panoramica-aerea2
Panorama-(2)
Panorama-(10)
00A-Aerial-view
Panorama-(1)
Tuerredda-Beach

LE CAMPIDANO ET LE SULCIS.

La région du Campidano, vaste plaine d'origine fluviale, s'étend sur la partie sud du Golfe d'Oristano et traverse l'île en suivant une diagonale dirigée vers le Sud-est, jusqu'à embrasser le Golfe de Cagliari. Le Campidano est riche en monuments archéologiques, historiques et culturels, souvent nichés en pleine campagne. C'est le cas de la chapelle Santa Maria qui se dresse à l'Est de la ville d'Uta. Il s'agit d'un édifice roman, considéré comme l'un des plus beaux de toute l'île.

Si vous aimez être emportés par les couleurs chatoyantes et les expressions artistiques contemporaines, nous vous recommandons la visite au village-musée de San Sperate, également connu pour ses très beaux vergers.

Au centre du territoire, la « Carlo felice » relie le Nord au Sud de la Sardaigne. La route parcourt les villages de la plus grande plaine de l'île, chacun avec ses spécificités et caractéristiques : de San Gavino Monreale, célèbre centre de production de safran et reconnu pour ses fêtes de Carnaval, à Sardara, qui accueille dans ses environs les célèbres Thermes. Avec Agius, Laconi et Gavoi, Sardara a reçu en juillet 2005 le prestigieux drapeau orange du Touring Club.

La cité de Sanluri est proche de Sardara, tout comme Villacidro, de la province du Medio Campidano. Son monument le plus connu est le célèbre château « d'Eleonora d'Arborea », dernier château médiéval de Sardaigne à être encore habitable. Il est utilisé pour des expositions muséales depuis ses récentes restaurations. Il abrite en effet dans ses salles le Musée du Risorgimento « Duca d'Aosta ». Sanluri est également connue pour son « Civraxu », un pain particulier de farine de blé excellent.

L'autre chef-lieu de province, Villacidro, est connu pour être le lieu de naissance de l'écrivain Giuseppe Dessi, qui a obtenu le Prix Strega pour son roman « Paese d'ombre » (Pays d'ombre). La ville est plongée au cœur d'un territoire dominé par de majestueux ensembles montagneux, des forêts étendues et plusieurs cours d'eau alimentés par de nombreux ruisseaux, canyons et chutes, comme celle de Sa Spendula, destination touristique visitée en 1882 par Gabriele d'Annunzio qui lui a dédié un sonnet. Elle marque également la limite entre la plaine du Medio Campidano, le massif du Linas et les imposantes constructions minières de Guspinese.

Un peu partout, les villages du Campidano ont conservé leur centre historique et les architecures urbaines typiques des maisons avec cour. Elles sont construites en briques de terre crue et leurs plafonds sont soutenus par des poutres de genévriers et de cannes.

Voici Cagliari, depuis toujours lieu de rencontres de plusieurs populations et cœur des activités économiques de l'île, baignée par un soleil particulièrement resplendissant. Même en hiver, il illumine les façades des églises et des ruelles des quartiers hisoriques de Castello, Marina, Stampace et Villanova. C'est ce même soleil qui baigne tout le territoire du golfe où les petites cités se disposent en demi-lune et partagent le privilège de s'installer auprès d'importants sanctuaires, et qui bénéficient de panoramas à couper le souffle.

En dehors de la mer et de la campagne, la région de Cagliari est également célèbre pour son étang de Molentargius : roseaux, joncs et algues accueillent les majestueux flamants rose qui ont choisi ces lieux comme habitat permanent.

Enfin, les petites criques sont nombreuses. Vous pourrez y pratiquer le naturisme, hors des périodes de haute saison touristique.

Le Sulcis est la région la plus au sud de l'île, et s'étend vers l'est jusqu'au Campidano, vers l'ouest jusqu'à la Mer Méditerranée et vers le nord jusqu'à l'Iglesiente.

Le territoire du Sulcis, peuplé depuis la Préhistoire pour la richesse de ses mines carbonifères, est recouvert d'un dense maquis méditerranéen, et notamment par l'arbousier arborescent. Outre les luxuriants paysages, la zone offre de nombreux centres d'intérêt culturel.

Les sites naturels du Sulcis sont nombreux : Monte Arcosu, devenu oasis naturelle du WWF, riche en végétation somptueuse, et qui accueille des cervidés, tout près des plages de Chia et de Santa Margherita de Pula. Santadi abrite de plus la grotte d'Is Zuddas et ses concrétions calcaires spectaculaires.

Le Sulcis accueile également un important témoignage de l'architecture romane pisane : la cathédrale Santa Maria di Tratalias.

Un village de la région, Narcao est bien connu pour accueillir depuis 1991 un prestigieux festival de blues (Narcao blues), apprécié dans le monde entier par tous les amoureux du genre.

This website uses Fist part or Third part profiling cookies in order to send you focused advertising messages. If you want to know more and or to reject consent for all or some cookies please click "Read more".